Le Salkantay Trek : un rêve éveillé vers le Machu Picchu

Posted Amérique du Sud Derniers articles Pérou

Cusco, la capitale Inca !
Ici, dans cette ville qui n’a pas son pareil, les murs de pierres dégagent une histoire unique.
Les façades travaillées semblent renfermer des secrets enterrés avec leurs dieux.
En remontant la Cordillère des Andes, l’envie de LA voir a augmenté, jusqu’à en devenir insupportable le matin même où nous chargeons nos sacs à dos !
C’est comme si elle nous appelait, nous invitant à remonter le continent sud-américain pour la rejoindre.
Elle, c’est LA cité Inca la plus célèbre du monde !
Mesdames et Messieurs, nous nommons Le Machu Picchu !

Nous vous donnerons tous les détails pratiques et l’état de nos dépenses dans un second article dédié. 👍
Ici, notre souhait est surtout de vous raconter une histoire, vous transmettre l’émotion qui s’est emparée de nous, lorsque nos yeux se sont posés sur cette merveille.
Car après tout, c’est ça, le Machu Picchu, de l’émotion pure !
Nous avons décidé de rejoindre la cité Inca par le Salkantay Trek.
Ce lieu, nous voulions le mériter ! 💪
« Chier des barres », certes mais sentir les larmes rouler sur nos joues lorsque les premiers rayons du soleil perceraient la brume engluée au sommet des collines mystiques. 🤩
Mesdames et messieurs, roulement de tambours…🥁
Récit :

Jour 1 : Mollepata – Soraypampa

10,3 km – 14782 pas – 118 étages

A l’aube du 19 mai, nous quittons notre chambre d’hôtel du centre de Cusco.
Un petit-déjeuner sur la Plaza de Armas encore déserte, une attente de quelques minutes dans la rue Arcopata (lieu de départ des collectivos (mini-bus)) et nous voilà en route pour le début du Salkantay Trek : Mollepata !

Deux options s’offrent à vous : soit vous commencez la randonnée à Mollepata soit vous continuez la route en voiture jusque Soraypampa.
Nous avons opté pour la seconde et vous conseillons d’en faire autant.
En effet, la randonnée pour rejoindre Soraypampa se fait essentiellement le long d’une route asphaltée, souvent empruntée par des véhicules passant à côté de vous.
Pas du tout agréable ! 👎

A 12h, nous arrivons à Soraypampa, petit village au milieu des montagnes. 🏔 à 3912 mètres d’altitude.
C’est là que nous passerons la nuit. 💤
Un complexe avec des bulles en verre a été construit, pour passer une nuit à la belle étoile. C’est calme et paisible même si les installations sont clairement construites pour les touristes.

On casse la croûte et dépose nos sacs sous une hutte, que nous louons la nuit (10 soles/2,60€). ⛺
Comme il est encore tôt, nous décidons de rejoindre le lac Humantay situé à 4200 mètres dans l’après-midi.
C’est une bonne mise en jambe pour nous préparer aux quatre jours de trek à venir !
Comptez une heure et quart pour rejoindre le lac.
Ça monte sec et Soraypampa paraît de plus en plus petit au fur et à mesure que nous montons.

Le lac est sublime, une couleur émeraude impressionnante malgré le soleil qui joue à cache-cache ! ⛅
On reste une bonne demi-heure pour prendre des photos et écouter le silence. 😍

Sur le chemin du retour, nous discutons des prochains jours, qui s’annoncent des plus excitants. 🤗
Nous terminons la journée par une partie de football avec un jeune Péruvien, un plat de nouilles en sachet et un café. ⚽🍜
Emmitouflés dans notre sac de couchage sous notre hutte de paille, on est impatients de tracer la route vers le Machu Picchu. 💪

Jour 2 : Soraypampa - Chawllay

20,5 km – 30223 pas – 105 étages

Le réveil sonne à 07h. ⏰
Il fait tellement froid que nous prenons la route sans tarder. 🤧
Le petit-déjeuner sera pour plus tard, plus haut dans la vallée, une fois les premiers rayons du soleil sortis.
Le ciel est bleu et la journée s’annonce parfaite ! 🌞
Sur le chemin vers les hauteurs ensoleillées, nous passons devant Salkantaypampa après 30 minutes.
✅ Nous vous conseillons cet endroit pour la nuit : il est moins connu que Soraypampa et vous gagnez déjà 30 minutes sur l’itinéraire du lendemain ! 👍
Vers 09h, nous voilà enfin dans le soleil !
On pose notre sac, on sort les cookies, on se fait un bon café (machine portable Nespresso svp) et on kiffe ! 🤩
On se pose près de la rivière et on passe de longues minutes à contempler les sommets qui nous entourent.
C’est un moment marquant de notre trek!

C’est aujourd’hui que nous atteignons le point culminant du Salkantay Trek : l’Abrasalkantay, situé à 4630 mètres ! 🏔
Le sentier pour le rejoindre est splendide.
La végétation est dense, le tapis vert, qui recouvre les montagnes, fait ressortir les roches grises, le cours d’eau, le ciel bleu et les fleurs aux couleurs multiples. 😍
Prenez votre temps, vous êtes clairement dans l’une des plus belles parties du trek.
En toile de fond, vous pouvez déjà l’observer, l’immense Salkantay !
Il s’agit du plus haut sommet de la cordillère de Vilcabamba !
6271 mètres d’altitude. 😵
Cela nous rappelle notre ascension du volcan Chachani 🌋
Il est impressionnant par sa taille mais aussi par sa beauté.
Ses sommets, d’un blanc immaculé, semblent inaccessibles et c’est la tête en l’air que nous entamons la dernière ligne droite du Salkantaypampa.
Vers 11H45, nous sommes au pied du Salkantay, le soleil brille de mille feux et se reflète sur ses pans enneigés. 💪
La vue est splendide.
On profite de l’endroit pour prendre quelques photos et casser la croûte. 🥖
On applaudit cette dame, croisée deux heures plus tôt, le souffle court et les jambes engourdies par l’effort, qui arrivée au sommet, pleure de soulagement mais surtout de fierté!

La suite, c’est une longue descente jusque Chawllay (2.900m), l’endroit où nous dormirons ce soir. ⛺
Le ciel bleu laisse place à la brume et au brouillard. 🌫
A certains endroits, on y voit pas à 5 mètres devant nous.
Notez que la météo est très changeante dans la région et que vous pouvez passer par les quatre saisons en une seule journée !
Veillez toujours bien à avoir un k-way et des vêtements chauds à portée de main. 😌

Au fur et à mesure que nous descendons, la brume se dissipe.
Cette partie nous paraît longue, le manque de visibilité nous donne l’impression de marcher pour marcher !
Vers 17H30, nous en arrivons à la conclusion que nous ne pourrons arriver à Chauwlay. 😖
La nuit tombe, on doit encore manger et installer notre tente et il reste environ une heure de marche pour rejoindre le village.
On trouve un petit camping (Andenes) appartenant à un fermier. 👨‍🌾
Il accepte qu’on se pose là cette nuit pour 5 soles.
Pas de douche, évidemment et des bouses de vache au sol, on arrive à trouver 2 mètres carré vierge pour installer notre campement et se reposer ! 😴

Jour 3 : Chawllay - Sahuayaco

22,7 km – 32770 pas – 92 étages

A 8h, nos chaussures de randonnées et nos sacs à dos sont enfilés.
Après une heure de marche, nous arrivons finalement au village de Chawllay. 🙌
✅ Si vous en avez l’occasion, dormez ici !
C’est très mignon et il y a des douches (si si je vous jure). 😝
Nous profitons des lieux pour prendre un petit café avant de repartir.
Le ciel se couvre au fur et à mesure que nous quittons le village.
La randonnée du jour nous mène au village de Sahuayacco, avec le torrent pour fil conducteur.
Une fois descendu du village, nous passons de l’autre côté de la rivière par un petit pont, avant de disparaître sur le versant opposé, riche en végétation. 🌴

Le chemin est beaucoup plus étriqué qu’hier et on doit marcher l’un derrière l’autre.
La végétation luxuriante rend également l’air plus humide. 💦
Ce n’est pas une partie facile du trek.
Le manque de soleil nous donne vite froid, dès qu’on s’arrête. 😫
Le chemin de randonnée passe sur les cascades Pacchi.
Magnifique ! ⛲

Une fois arrivés au village de Collpapampa, prenez le petit sentier vers la gauche de la rivière pour quitter la route principale. 👍
On fait un arrêt « resto » au camping Winaypocco vers 13h et on vous conseille d’y dormir si le timing vous le permet.
Si pas, arrêtez-vous y, au moins pour faire une pause.
✅ C’est le plus beau camping qu’on ait vu de tout le trek !
Un bel espace, des bébés chiens qui vous accueillent, une belle vue, bref le pied ! 😍
Il est 16h, on arrive au village de Sahuayacco.
On passe le village très typique avec, à sa sortie, un camping à flanc de falaise avec une belle vue sur le village. 🏘
On installe la tente (5 soles) et tenez-vous bien, pour 3 soles par personne, on peut même prendre une douche tiède (ils la vendent comme chaude mais on nous la fait pas). 🚿
Après trois jours de randonnée sans se laver, c’est un luxe inestimable ! 👌
Après un magnifique repas composé de nouilles en sachet (oui, encore), nous passons une délicieuse nuit.
On le sent, il est de plus en plus proche.
Machu Picchu, nous arrivons ! 🤗

Jour 4 : Sahuayaco – Aguas Caliente

28,9 km – 43604 pas – 243 étages

Sans aucun doute, la journée la plus éprouvante du trek ! 😱
Tout commence pourtant pour le mieux.
A 7h15, nous empruntons le collectivo du propriétaire du camping, qui nous dépose 15 minutes plus tard à Lucmabamba.
C’est le départ du sentier qui évite d’aller jusque Santa Teresa.
✅ Nous décidons d’emprunter cet itinéraire bis car il est plus court et surtout, il nous fait passer par le Machu Picchu Mirador, un point de vue dans la montagne permettant d’observer une première fois la mythique cité Inca de loin. 🔍
A 7h30 donc la randonnée peut commencer. 💪
Premier objectif : 700 mètres d’ascension jusque Llactapata (2.700 m).
Il fait encore frais mais les premiers pas on le mérite de nous réchauffer.

On ne traîne pas car on sait que la journée va être longue.
Les points de vue sont splendides. 😍
Nous prenons de la hauteur tandis que le soleil nous fait découvrir la beauté des lieux qui se dressent autour de nous. 🌞
En contre-bas, le torrent que nous avons longé la veille.
Il est de plus en plus petit à mesure que nous nous envolons vers les sommets andins. 🏔

Après trois bonnes heures d’ascension, nous rentrons dans une forêt dense et luxuriante. 🌳
Les rayons du soleil traversent le feuillage alors que nous suivons le peu de flèches nous indiquant le Machu Picchu Mirador.
Ca y est, nous l’observons au loin, posant fièrement entre ces montagnes sacrées. 😮
La question qui nous vient à l’esprit quand on l’observe d’ici c’est : pourquoi là ? Pourquoi avoir été construire cette ville accueillant à l ‘époque entre 300 et 1000 personnes là, sur ce promontoire rocheux entre deux montagnes ?
Nous sommes seuls avec une vue unique sur la cité.
Les théories les plus saugrenues sont inventées, le regard rêveur dans la direction de cette merveille. 🤩
On prend notre temps !

Allez c’est pas tout ça mais on a de la route.
On te dit à demain Machu Picchu ! 👋
On entame la descente vers Hidroeléctrica soit un dénivelé négatif de 810 mètres.
OUF ça va faire mal ! 😢
Et la descente est longue et éprouvante, comme nous l’avions prévu.
L’air de rien, c’est notre quatrième jour de trek et les genoux commencent à souffrir. 🤕
On passe par les ruines de Llactapata et le Llactapata Lodge.
Une vue à couper le souffle, tout comme son prix, sûrement. 🤑
Vers 15 heures, nous arrivons à Hidroeléctrica (1890 mètres).
Là on se dit : « ça y est on y est presque ! ».
GROSSE ERREUR. ⛔
On demande notre chemin à un local qui nous dit qu’on doit emprunter les rails jusqu’à Aguas Caliente pendant une bonne heure. 🛤
On se voit déjà prendre un petit verre dans le village avec un bon repas.
Nous prenons la route qui est, certes, sympa et déposons notre sac à Aguas Caliente… 3H plus tard !!! 🌄

Autant vous dire qu’on est complètement lessivés. 😵
Ça fait 11 heures qu’on marche.
On dépose notre tente au camping municipal (15 soles), à l’entrée du départ vers le Machu Picchu. 🤙
✅ On sera bien placés pour le départ du lendemain.
Avec beaucoup de difficultés, on traîne notre carcasse en ville, éclairée à la lampe de notre smartphone, pour manger un petit quelque chose. 🍔
Aguas Caliente est plutôt sympa, contrairement à ce qu’on aurait pu croire !
Un peu comme une ville du bout du monde avec de beaux hôtels, de beaux restaurants et une effervescence très contrastée avec les quatre jours qu’on vient de passer.
Si on avait su, on aurait peut-être passé une nuit sur place après le Machu Picchu ! 👍
On se prend le plus gros burger de la carte au « Inka Tambo », #fucklerégimeonafaim ! 😝
On rentre jusqu’au camping, plus la force de se laver, ce sera pour la semaine prochaine ! 😅

Jour 5 : Aguas Caliente – Machu Picchu

19,3 km – 28240 pas – 228 étages

Il est 4 heures du matin. 😴
Pas de difficultés pour se réveiller.
Notre corps est préparé à ce réveil et il sait que le but n’est pas encore atteint.
Nous prenons un petit sac avec l’essentiel et laissons le reste dans la tente. ⛺
Devant l’entrée, il y a déjà une bonne cinquantaine de personnes, prêtes à faire la course pour être les premiers sur les lieux. 🙋‍♂️
A 5h, les portes s’ouvrent, c’est parti pour une heure de raide ascension vers les grilles du Machu Picchu qui ouvrent à 6h précise.
C’est vraiment dur mais honnêtement, on ne le sent plus.
Notre tête porte nos jambes et nous fait avancer alors que nous n’en avons clairement plus la force ! 😫
Nous avons du mal à y croire mais pourtant c’est bien réel, après 5 jours et plus de 100 kilomètres de randonnée, nous voilà aux portes du Machu Picchu.
Un dernier contrôle des tickets et du passeport à l’entrée et nous y sommes. 🤗
La cité est enveloppée d’une brume épaisse et nous n’y voyons pas grand-chose.
Les lamas se réveillent lentement alors que les premiers touristes arrivent sur le site.

Et puis, d’un coup, d’un seul, comme par magie, les premiers rayons du soleil percent. 🌞
Comme si le rideau de la scène se levait sur cette pièce unique, qui se produit chaque matin. 🎬
Nous avons des difficultés à retenir nos larmes.
Ces 5 jours de randonnée ont eu le mérite, nous en sommes intimement convaincus, de sublimer encore un peu plus les lieux.
Nous regardons les gens autour de nous en claquettes et gominés, pour être les plus beaux sur leur selfie et apparemment, ils ne ressentent pas la même chose que nous.
Bon, faut dire qu’on est moins stylés sur les photos aussi ! 😅
Le temps semble s’être arrêté, nous errons dans les ruines incas, essayant d’imaginer leur vie 600 ans plus tôt. 🤔
C’est simplement magnifique d’être là !
Évidemment, il y a du monde mais le site est assez étendu donc vous avez toujours la possibilité de vous isoler un peu.

Nous nous rendons à la porte d’entrée, pour le Wayna Picchu, à l’heure prévue par le billet acheté sur Internet.
Nous vous expliquons dans notre article « Salkantay Trek : Nos conseils pratiques », comment acheter vos billets à l’avance pour le Machu Picchu. ✅
Situé à 2.720 mètres d’altitude, le coco domine le site du Machu Picchu de 360 mètres.
Ben oui, on n’en a pas encore eu assez ! 🙊
Il s’agit en fait de la montagne qu’on voit derrière le Machu Picchu, sur la photo la plus connue.
Comptez 2 heures pour faire l’aller-retour.
Ce n’est pas très long mais c’est exigeant : des chemins étroits et abruptes, des escaliers, des câbles, auxquels il faut parfois s’accrocher, pour garder l’équilibre.
Si vous avez le vertige, passez votre chemin ! 🙀
Une fois arrivé au-dessus, c’est l’extase ! 🤩
Des sites archéologiques sont au sommet du chemin, avec une vue imprenable sur le site du Machu Picchu.
Même si ça a été dur de faire ce dernier effort après le Salkantay Trek, on peut vous dire que cela en vaut la peine ! 👌
Jugez par vous-même.

Nous quittons les lieux tout doucement, déambulant dans ces allées de pierres desquelles se dégage une ambiance unique.
Je reste de longues minutes devant mon clavier, tentant de trouver les mots justes mais ils ne viennent pas.
Existent-t-ils seulement ? Je ne crois pas.
Un dernier coup d’œil fatigué et émerveillé par-dessus notre épaule pour l’observer une dernière fois.
Au revoir Machu Picchu, je ne sais pas si nous nous reverrons un jour mais sache que jamais nous ne t’oublierons !

La marche ne consiste pas à gagner du temps, mais à le perdre avec élégance.

David Le Breton

Vous prenez la route avec nous ?

2 mois en Amérique du Sud

Cusco

Comments (0)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error

Vous voulez être tenus au courant des dernières news ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram