Chapitre 2 : Le retour des Etats-Unis

Posted Notre Journal Intime

15 août 2016, aéroport Charles de Gaule, Paris.
Nous y voilà, c’est la fin. On est contents d’être là. Enfin je pense. Je dis je pense parce qu’en fait je ne sais plus. C’est bon d’être là évidemment mais ce retour est synonyme d’au revoir à notre pote « Voyage », que l’on côtoie maintenant depuis 6 mois. On a passé de tellement bons moments avec toi !
Au revoir ? Adieu ? On ne sait pas. Cela se bouscule un peu dans nos têtes. Les parents sont à l’aéroport, c’est le bonheur, on est tellement contents de les voir. On se cherche tous les deux du regard.
Alors c’est vraiment terminé ? Oui ça l’est, on passe à autre chose. Salut Voyage on a plein de photos de toi, on se reverra sûrement un jour !

Que ça fait du bien de rentrer auprès des siens ! Retrouver sa famille, ses amis, son petit chat, notre petit confort,… Bonjour « Petite vie bien rangée » ! Franchement, ça fait du bien de te voir ! Tu nous avais manqué !
Six mois sans toi, c’est long quand même ! Nos grosses valises toujours derrière nous, un changement d’hôtes assez régulier, un confort et une hygiène souvent au second plan à cause des aléas de la route,… C’est évidemment quelque chose qu’on ne connaît pas en ta présence ! 🙂

Comme tu nous disais avant de partir : Aussi beau que soit le voyage, il y a toujours un moment où il faut rentrer chez soi. Avais-tu donc raison ?

Sans appartement suite à notre départ, on retourne un peu chez les parents histoire de mettre de l’argent de côté. Bah oui, ça coûte cher de suivre son pote « Voyage« .
On reprend le boulot, on cherche à s’acheter un petit nid, on retrouve tous les copains et la famille, c’est cool ! Les premières semaines sont magnifiques, si bien qu’on les passe non stop avec notre amie « Enthousiasme » !

Les mois défilent à une vitesse folle, ça vous le savez. Sans trop savoir vraiment à quel moment exactement, « Routine » refait son apparition, ça faisait longtemps qu’on ne t’avait pas vue. Mais pourquoi reviens-tu ? Et où est passé « Enthousiasme » ?
Pourtant on avait fait tout ce qu’il fallait pour ne plus te voir ! On a même acheté un bel appartement, on a retrouvé un job, on était dans la bonne direction quoi ! Exactement comme nous l’avait dicté « Petite vie bien rangée » !

Août 2017, un an après notre retour. On est dans notre bel appartement, la vie suit donc son cours. Pourtant, on sent que la parenthèse a toujours du mal à se refermer. Mais que se passe t-il ? Pourquoi n’est-on pas totalement heureux ? Que nous manque-t’il ? On essaie de faire comme tout le monde mais on le sent, quelque chose ne va pas ! Il faut qu’on arrête de se mentir. On ne souhaite qu’une seule chose : repartir !
Cela a mis du temps avant qu’on ne se l’avoue mais c’est bien le cas.
Que fait-on ? On mord sur notre chique ? Après tout, cela finira bien par partir non ?
On en parle avec nos proches. On a un droit un énorme point d’interrogation sur leur visage en guise de réponse. On voit que notre entourage ne saisit pas.

Pourquoi partir à l’autre bout du monde alors que vous avez tout ce que vous voulez ici ?

On se regarde souvent l’un l’autre, essayant de trouver du réconfort à travers cet échange. Que nous arrive-t’il ? Pourquoi n’est-on pas heureux avec « Petite vie bien rangée » qui s’invite tous les soirs à notre table ? On en parle, mais pas trop, parce qu’à un moment donné on ne parle plus que de ça et on ne prend même plus le temps de profiter de l’instant présent !

Ce qui devait arriver arriva un soir du mois de septembre. On ouvre une bouteille de vin, on se pose sur la terrasse, on se branche la radio et on se met à réfléchir. Une feuille de papier, un bic et le dessin prend forme. Autour d’une table ovale, nos différents amis et donc options qui s’offrent à nous, avec pour chacun d’eux, leurs avantages et leurs inconvénients.

Le premier à prendre place, c’est bien évidemment « Voyage« . Lui, on sait qu’il sera difficile de s’en passer. On le regarde, posé fièrement sur la feuille de papier et ses lettres nous invitent déjà loin de notre petit appartement. On l’aime bien celui-là ! Il n’est pas venu seul.
Il est avec sa pote « Aventure » qu’on avait eu l’occasion de croiser lors de nos six mois aux Etats-Unis.

A côté de lui, viens s’asseoir sa pire ennemie. « Petite vie bien rangée » accompagnée de son fidèle acolyte « Routine« . Dans leurs mains, un beau plan de carrière, une vie confortable et une magnifique pension pour nos 65 ans. Bah oui à 30 ans il est temps d’y penser ! Ils sont beaucoup moins sexys certes, mais font malheureusement partie du rassemblement. Pourquoi ? Eh bien car ils ont l’avantage de nous offrir une sécurité financière que le voyage ne peut garantir ! Pas négligeable !

Ils ne sont pas faits pour s’entendre. Ca crève les yeux.
Chacun avance ses arguments et il est difficile pour nous de s’y retrouver.
Que devons-nous faire après tout ? Suivre la quasi totalité des gens que nous connaissons et reproduire les étapes de la vie idéale qu’on nous a vendu ? Ou suivre nos idées et partir à l’aventure, là où rien n’est écrit, là où tout est possible ? « Petite vie bien rangée » et sa sécurité est évidemment tentante mais nous semble complètement insurmontable. On ne la supporte plus !
« Voyage » nous fait de grands signes pour le suivre. Il nous garde sa phrase fétiche pour la fin du débat qui éliminera toutes les chances de la partie adverse :

Quand rien n’est prévu, tout devient alors possible !

Il a raison. Du moins, on se plaît à le croire.
Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir. Et le plus dur est fait !
De notre côté c’est maintenant chose faite ! On va repartir.

A ce moment de notre vie, à 28 et 29 ans, le seul avec qui on ai envie de tracer la route c’est « Voyage« . C’est notre seule certitude.
On laisse derrière nous notre famille et amis que nous aimons mais ceux qui nous connaissent comprendront j’en suis certain. C’est un besoin primaire pour nous de partir maintenant et de tracer notre propre route.
On ne sait pas où elle nous mènera mais quelque chose nous dit que dans tous les cas, on ne le regrettera pas. Conscients qu’on ne peut se nourrir que d’amour et d’eau fraîche, il nous faudra trouver un autre partenaire pour ce périple : « Argent » !
Bah oui, celui-ci nous a tourné le dos à l’instant où on a décidé de reprendre la route avec « Voyage » et pourtant on a besoin de lui. Vous commencez à nous connaître, une vie sans resto ne mérite pas d’être vécue ! « Argent » doit être dans nos valises. Ce n’est même pas pensable de faire sans lui.
C’est alors que d’autres questions se posent, que d’autres inconnues viennent s’ajouter à l’équation déjà très compliquée de notre avenir. Que faire ? Pourquoi ne pas faire d’autres rencontres ? « Voyage » nous présente des amis à lui qui pourront peut-être nous aider à vivre notre vie comme on l’entend.
Leurs noms ? Vous le saurez très bientôt…

Comments (0)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error

Vous voulez être tenus au courant des dernières news ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram