Le lac Titicaca, berceau de la civilisation Inca

De ces deux mois en Amérique du Sud, le lac Titicaca est l’une des étapes les plus attendues.
On rigolait de son nom sur les bancs de l’école, on a ensuite appris que c’était le plus haut lac navigable du monde et finalement, on a vu des centaines de photos, au point d’en tomber amoureux, sans même le voir.
La légende raconte, que c’est ici qu’est née la culture Inca, après que le dieu Viracocha soit sorti des eaux pour créer les peuples des Andes.

Le trajet en bus, qui nous mène de La Paz (départ à 07h du matin) à Copacabana (arrivée à 11h), nous semble interminable.
On essaye de terminer notre nuit (sans succès) et après un dernier virage, LE point de vue.
Le voilà ! 🤩

Le seul et l’unique. Il est immense, on l’aperçoit à perte de vue. 🔍
Sa couleur bleue est éblouissante et les rayons du soleil qui s’y reflètent semblent enivrer ceux qui se perdent dans ses eaux.
Plus de 8500 km2 d’eau, à cheval sur la Bolivie et le Pérou.
Au loin, nous apercevons une ville côtière : Copacabana, notre point de chute pour les 4 prochains jours.

💡 ALERTE BON PLAN 💡

✅ Pour les trajets en bus, on a opté pour la compagnie Bolivia Hop.
On a payé 79$ (70€) pour les trajets La Paz – Copacabana – Puno – Arequipa – Cusco.
Ce n’est certes pas le meilleur marché mais au moins, on ne devait plus se prendre la tête à chaque étape pour se trouver un bus de nuit avec de bons commentaires etc.
L’organisation est perfectible mais on est à chaque fois arrivés en un seul morceau.
Leurs bureaux se trouvent dans le centre de La Paz.
L’avantage est que vous pouvez réserver les tickets une fois sur place et décider au jour le jour de vos différentes étapes. Vous envoyez un mail la veille du jour du départ pour réserver votre place dans le bus. 👍

Copacabana, porte d’entrée vers l’Isla del Sol, mais pas que !

Le bus nous dépose sur la plage de Copacabana.
Le départ vers le Pérou s’effectue tous les jours à 13H. On ne sait pas encore exactement combien de jours nous resterons sur place. 🤔
L’ambiance de la ville est paisible. Une rue principale avec quelques bars et restaurants sympas proposant des « happy hour » toute la journée, quelques petits hôtels et des boutiques de souvenirs.
La première chose qui nous saute aux yeux, c’est le potentiel de cette ville de par sa situation en bord de lac et étonnamment, rien n’est vraiment prévu pour accueillir le touriste.
Et c’est tant mieux finalement.
La ville de 6.000 habitants a su garder son côté authentique, celui qu’on aime tant trouver quand on voyage, qui plus est en Bolivie. 🇧🇴
Il y a, bien évidemment, des hôtels et restaurants dans les premiers pâtés de maison, mais il est possible de ressentir l’essence même de la Bolivie en se baladant dans les nombreux marchés de la ville. 👍
Les Cholitas se baladent à leur aise, tandis que les hommes mâchent leur feuilles de coca en regardant la vie quotidienne se dérouler devant eux.
Il fait vraiment bon vivre à Copacabana ! 😻

Un peu par hasard, on a la bonne idée de se poser à une table en terrasse à Pit Stop. 😻
C’est un couple d’Américains venus s’installer il y a quelques années et on peut les comprendre.
Ici, tout est homemade : les quiches, tartes, beignets, pizzas,…
C’est délicieux et on vous oblige à y passer pour prendre un petit quelque chose. Vous ne serez pas déçus, c’est promis ! 😉

L’après-midi, on a repéré une colline qui surplombe la ville et la vue de là-haut doit être à couper le souffle : Cerro Calvario ! ⛰
Le dîner avalé, on part à l’assaut.
Le soleil est au rendez-vous et la balade est juste exceptionnelle.
Nous longeons un petit chemin (pas très bien renseigné) à travers les fourrés et au plus nous prenons de la hauteur, au plus nous sommes amoureux de ce que nous voyons. 😍
Une fois arrivés au sommet, nous pouvons admirer la ville de Copacabana d’un côté, et l’immensité du lac de l’autre.
Nous restons là pendant de longues minutes.
Vous allez comprendre pourquoi ! 😉

Le soir venu, nous déposons nos valises à l’hôtel Umiti.
Confort primaire mais bien positionné par rapport au centre-ville et à un prix tout à fait abordable (196 Bolivianos soit 25€).
Le personnel, très gentil, a accepté de garder nos valises lors de notre nuit sur l’Isla del Sol.
Nous allons ensuite manger à La Cupula, petit resto à la vue magnifique sur le lac et face au coucher de soleil. 🌅
Une adresse incontournable si vous voulez manger une cuisine bolivienne raffinée mais aussi des plats internationaux.
Mention spéciale pour la truite du lac.
Pensez à réserver ! 😉

Isla del Sol, escale obligée sur la plus grande île du lac titicaca

Le lendemain, sur la plage de Copacabana, nous achetons nos billets pour l’Isla del Sol.
Vous verrez une cahute où il est possible d’acheter vos tickets.
Nous prenons un aller simple (40 Bolivianos pour deux soit 5€) car nous souhaitons revenir en randonnée sur la péninsule de Yampupata. 🏃
Le départ est à 13h30.
A 15h30, nous arrivons sur l’île mythique, à Yumani, dans la partie Sud de l’île plus exactement.
Malheureusement pour nous, le Nord de l’île est fermé au public suite à un conflit entre deux communautés voisines.
Cela semble toujours être le cas maintenant mais si vous avez la chance de rejoindre le Nord, nous vous conseillons le chemin des crêtes qui semble être l’itinéraire rêvé pour parcourir ce bout de terre bénit des dieux ! 🙏

Nous posons les pieds sur ces terres sacrées. Le port de Yumani est petit mais prêt à accueillir les nombreux touristes.
Un restaurant panoramique, petites pensions et magasins de souvenirs sont au rendez-vous.
Plusieurs personnes nous proposent de dormir chez eux mais nous décidons de nous éloigner du port et de rejoindre les hauteurs de l’île pour trouver notre logement pour cette nuit. 🛌
Nous vous conseillons de faire pareil, au plus vous montez, au plus la vue sur le lac et les hauts sommets andins est à couper le souffle ! 😉
Accrochez vos chaussures, buvez un coup et soyez prêts à nous suivre !
L’escalier Inca montant vers les hauteurs fait très très mal, et encore plus à cette altitude ! 💪

Sur le chemin, entre deux pauses, on croise des paysans avec leurs ânes et leurs moutons. 🐏
L’Isla del Sol, malgré son côté très touristique, a gardé un côté préservé, qui nous fait tomber sous le charme immédiatement. 🤩
La vue ne cesse de s’embellir au fur et à mesure que nous montons.
Nous déposons finalement notre sac à l’Hostal Tawri.
Belle petite chambre bien propre avec petit déjeuner copieux pour 200 Bolivianos (26€).
En prime, la vue le lendemain matin, à la sortie de votre chambre vous laissera, sans aucun doute, sans voix !

Débarrassés de nos sacs, nous montons jusqu’au Mirador « Palla Khasa ».
Comptez trente minutes supplémentaires depuis l’hostel pour y arriver. 💪
Les minutes passent et le ciel se couvre de nuages noirs, laissant percer les derniers rayons du soleil couchant.
Le spectacle est à la hauteur des efforts fournis pour atteindre le Mirador.
Les sommets de la Cordillère des Andes restent dégagés, reflétant la lumière orangée de l’astre, alors que le ciel prend des allures de fin du monde.
Le Ancohuma, l’Illampu ou encore le Chachacomani, tous ces sommets qui dépassent les 6000 mètres et semblent veiller sur nous, nous protégeant des intempéries qui s’annoncent. 🌦

Nous redescendons vers l’hostel, pour trouver quelque chose à manger et nous mettre à l’abris : la pluie commence à tomber !
Un peu par hasard, nous poussons la porte du restaurant « Las Velas ».
Une petite maison sans prétention qui semble nous inviter à passer un bon moment. 😋
A l’extérieur, dame nature se déchaîne et nous sommes bien contents de prendre la dernière table libre de l’établissement.
Ici, pas d’électricité, on s’éclaire à la bougie et les plats sont préparés sur un réchaud au gaz.
Le chef, une attraction à lui seul, aime conter ses plats avec passion et faire déguster les quelques vins de sa carte. 🍷
Soyez, par contre, armés de patience car le service est extrêmement lent (1h30 en moyenne pour être servi).
C’est le prix à payer pour des produits frais, préparés et cuisinés par un authentique chef bolivien ! 🇧🇴
Après une soirée bien arrosée avec des touristes rencontrés dans le restaurant (on attend comme on peut), on rentre à l’hostel, situé à deux minutes, pour une bonne nuit de sommeil. 💤
Une magnifique randonnée nous attend le lendemain…

Magnifique randonnée sur la péninsule de Yampupata

Le réveil sonne assez tôt, nous voulons profiter de cette journée au maximum.⏰
Les nuages menaçants ont fait place à un ciel bleu.
Le petit déjeuner sur la terrasse panoramique est inoubliable. 🌅
A 8h45, nous quittons l’hostel, direction le port pour trouver un pêcheur d’accord de nous amener jusqu’à la péninsule.
Nous nous écartons un peu du port principal et, après trente minutes, nous trouvons quelqu’un d’accord de nous emmener à Yampupata pour 100 Bolivianos (12,82€).
A 10h30, nous posons le pied sur la péninsule.
17 kilomètres pour rejoindre Copacabana nous attendent. 💪

Dès le départ, nous tombons sous le charme.
Un petit village typique, des bâtiments aux portes colorées et marquées par le temps, des eaux turquoises, des habitants charmants, une vieille dame nettoyant son linge dans le lac.
La Bolivie, la vraie, est là, juste devant nous ! 🇧🇴😍
Nous nous arrêtons sur une plage après quelques minutes de marche seulement.
La transparence de l’eau nous fait oublier tout le reste.
Des cochons nous accompagnent. On passe un moment hors du temps et on reprend la route 30 minutes plus tard.

Randonnée sur la péninsule de Yampupata

Le soleil frappe fort et c’est à notre aise que nous continuons la randonnée.
Vers 14h, nous passons par un petit village où la fête bat son plein !
Nous sommes le 10 mai et c’est la fête de l’Ascension.
Un peu intrigués, on prend quelques photos pour immortaliser l’événement. 📸

C’est alors que…

Le jour où on s’est retrouvés l’attraction principale d’une fête de village en Bolivie

Un homme arrive près de nous et nous propose une bouteille de bière. 🍻
« Ecoute pourquoi pas après tout, on a le temps ! » 😬
Nous voilà donc assis, au milieu de tous ces gens bien imbibés faisant la fête !
Les musiques, les rires, les conversations et les fanfares autour de nous, nous plongent au cœur de la Bolivie. Nous sommes les seuls touristes présents.
Manon se fait embarqué par une dame pour danser, elle aussi, la danse locale, chapeau traditionnel vissé sur la tête ! 🎉

Après une bonne heure, nous nous apprêtons à partir, quand Manon sympathise avec une femme. 🍻
Quatre minutes après, je me retourne et je vois la femme en pleurs dans les bras de Manon. 😢
Mais enfin, c’est pas possible, elle a le don pour que, chaque personne qu’elle croise, lui raconte sa vie !
J’apprends, par la suite que cette femme, qui habite La Paz, a perdu son mari il y a peu et est de retour sur ses terres natales, pour la fête de l’Ascension.
Beaucoup d’émotions refont donc surface.
Voyant en Manon une Sainte, cette chère dame nous invite à venir manger le repas traditionnel, en compagnie de tout le monde, sur la place du village. 😍
On ne peut pas manquer ça ! Sur le chemin vers la place, notre amie explique à plusieurs personnes qui nous sommes et c’est là, que plein de personnes viennent nous parler avec le sourire ! Quelle magie ! 🇧🇴
Nous arrivons finalement sur cette fameuse place, où tout le monde s’assied par terre formant un grand rectangle.
Nous sommes assis parmi eux et parlons de tout et de rien.
A la fin, ils ne font même plus attention à nous, comme si nous étions des leurs. La nourriture servie ne restera certainement pas dans les annales du voyage mais qu’importe.
Nous repartons du grand rectangle en disant au revoir à tout le monde.
Ils nous font signe, un grand sourire aux lèvres, s’apprêtant à retourner à leurs activités.
Des étoiles plein la tête, nous venons de vivre une des expériences les plus enrichissantes de ces deux mois en Amérique du Sud.
Être parmi ces gens, si éloignés de notre culture, et partager des moments si chers à leurs yeux, fut une expérience unique, introuvable même dans la meilleure agence de voyage du monde !
Merci encore à Juanita, grâce à qui nous avons pu vivre cela. 🙏

Bon, c’est pas tout ça mais du coup, on a pris un fameux retard ! ⌚
On accélère le pas.
Au fur et à mesure que nous retournons sur Copacabana, le chemin de randonnée s’éloigne un peu de l’eau.
Un peu dommage car du coup, les vues sont moins impressionnantes.
Nous passons par la « Gruta de la Virgen de Lourdes ».
Une vierge et un lieu de prière taillé dans la montagne. C’est très impressionnant ! 😮
La tradition veut que vous preniez une pierre de l’édifice après avoir fait votre prière et ramenez-la sur les lieux, entre un an et trois ans après votre passage, pour que vos prières soient entendues.
Vous aurez au moins une bonne excuse pour revenir. 😌
Nous passons également par quelques îles flottantes, c’est toujours beau à voir !
En fin de journée, après un magnifique coucher de soleil sur le lac, nous arrivons à Copacabana.
Les jambes lourdes et les yeux remplis de merveilles.
Juste prêts à nous coucher en nous remémorant ces moments, pour ne jamais oublier !

Dernier jour à Copacabana avant le Pérou

Le lendemain, notre bus pour Puno, au Pérou, est à 13 heures.
On en profite pour aller visiter la magnifique Basilique Notre-Dame de Copacabana. ⛪
Un sanctuaire colonial espagnol du XVIe siècle.
D’un blanc immaculé, il y a de belles photos à faire, notamment grâce aux trois croix sur la place, devant l’entrée. 👍
Avant de reprendre le bus, nous dégustons une délicieuse pizza chez Pan America, sur la Plaza 2 de Febrero en face de la Basilique.
Délicieux ! 😋

Il est déjà l’heure pour nous de repartir. 😢
Copacabana et le lac Titicaca nous ont complètement charmés.
La randonnée de Yampupata sort des sentiers battus et permet de voir des choses uniques.
L’Isla del Sol, bien que très touristique, est un endroit spécial.
On comprend aisément, que les boliviens considèrent cette île comme sacrée. Même si on n’est pas croyants, on peut ressentir que quelque chose d’unique se passe ici. 😍

Voyager vous laisse d’abord sans voix,
avant de vous transformer en conteur

Ibn Battuta

Vous prenez la route avec nous ?

2 mois en Amérique du Sud

Arequipa

Comments (0)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error

Vous voulez être tenus au courant des dernières news ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram