Cuba

Aaaaaah Cuba ! Qu’est-ce qu’on avait hâte. La dernière étape de notre road trip de 6 mois se termine ici.
Ensuite, ce sera le retour à la réalité de notre plat pays.

On prévoit une semaine pour visiter la capitale, La Havane, pour ensuite se trouver un bel hôtel en bord de la plage, en mode farniente. Après 6 mois sur les routes, dans l’inconfort le plus total, on l’a bien mérité ! 🙂
Petite anecdote : ce dernier hôtel, on en a rêvé. On le voulait, on le voyait magnifique avec une mer turquoise, le sable blanc et les cocktails qui coulent à flots. Une soirée du mois de mai dans le Nouveau Mexique, on cherche notre hôtel de rêve. Après plusieurs heures, on le trouve enfin ! Il est splendide mais complètement hors budget. Tant pis, on craque ? Après tout ce qu’on aura enduré ! Ok t’as raison, on craque !
On ne fait pas attention au lieu de l’hôtel, on se dit que c’est une petite île et on sera de toute façon proches de La Havane, là où notre vol pour la Belgique, déjà réservé depuis des mois, nous attendra. Petits ignorants que nous sommes !
Quelques jours plus tard, par curiosité, on va sur Google Map et on réalise que la distance entre La Havane et notre hôtel est de … 816km…
La déception est grande comme vous pouvez l’imaginez mais impossible d’annuler la réservation, il faudra se débrouiller. Décidément, ce sera l’aventure jusqu’au bout !
On vous explique plus bas comment on a fait.

2 semaines à Cuba

La Havane

On arrive à La Havane dans l’après-midi. Via Couchsurfing, on a trouvé une sorte de chambre Airbnb, située non loin du centre historique. De ce qu’on comprend, c’est un peu délicat car les Cubains ne peuvent normalement pas recevoir d’étrangers chez eux gratuitement.
A l’aéroport, un chauffeur vient nous chercher et nous emmène à l’endroit où l’on est censés dormir. Tout se passe bien donc, jusqu’à notre arrivée au « logement ». On découvre une chambre bouffée par l’humidité, une lumière à faire fuir les fantômes, une salle de bain dans laquelle on n’oserait même pas poser le petit orteil, il ne manquait plus que les cafards courant sur le carrelage. On dit directement qu’il est hors de question qu’on dorme là! On appelle notre « contact » Couchsurfing qui, après 1 heure, nous trouve un autre logement. Notre chauffeur nous y conduit. C’est à peine mieux !
On est à bout de force après notre super long vol, la propriétaire est attendrissante, elle semble déçue par notre réaction, on se regarde, on décide de rester.
L’avantage c’est qu’on a de la compagnie dans cette petite chambre ! Des fourmis et même un énorme cafard. On adore !
On joue les mauvaises langues, c’est qu’on est contents de partir mais notre hôte est vraiment adorable, on insiste ! Elle s’appelle Maria et habite dans le quartier de Barrio Chino. Elle nous a même invités à partager un repas avec son fils et sa future belle-fille. Nous sommes ses hôtes le temps d’un soir, alors que cette femme n’a que peu de moyens pour vivre. En partant, nous lui laissons l’équivalent de 30€, pour elle, cela semble une fortune. Gros coup de coeur pour ce petit bout de femme !

Depuis ce quartier de Barrio Chino, comptez 15 minutes de Tuk-Tuk Cubain pour rejoindre le Vieja Habana. On passe par une multitude de rues et on a le temps de percevoir le « charme » de la capitale Cubaine. On se permet de mettre des guillemets car même si les bâtiments de la ville ont un charme indéniable, il est difficile de passer au dessus de la pauvreté des habitants et de l’état d’insalubrité de certaines rues et bâtisses.

Bici Taxi La Havane Cuba
La Habana Vieja Cuba
La Havane Cuba

Les incontournables à visiter

Habana Vieja

Place de la Cathédrale La Havane

C’est le centre historique, la partie la plus ancienne de la ville.
C’est en 1519 que La Havane a commencé à se développer, avec l’arrivée des Espagnols qui y bâtirent un port. Celui-ci servant d’escale aux nombreux bateaux remplis d’or, en route vers l’Europe.
C’est dans cette zone de 5km2 que sont concentrés les hauts lieux touristiques de la ville. Patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1982, on est au coeur du charme cubain avec ces mélanges de monuments baroques et néoclassiques.
On vous invite à profiter des balades dans ce quartier placé sous le signe du dépaysement et de l’émerveillement. Si vous êtes aventuriers et que vous aimez l’authenticité, n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles qui ne sont pas adjacentes aux principales places, vous y découvrirez un autre visage de La Havane, plus rude, plus pauvre mais plus authentique.

Le Malecon

Le Malecón est une promenade de front de mer de 8 kilomètres de long, située au nord de la ville. Une route sinueuse et une digue découpent la côte Cubaine et offre une très belle vue sur la mer.
On y trouve de nombreuses maisons particulières, typiques des années 1930 à 1950. La plupart sont en mauvais état et nombreuses sont les façades en cours de rénovation. Vous trouverez également une succession de monuments tout au long du Malecón comme le mythique Hôtel Nacional.

Malecon La Havane Cuba

Hôtel Nacional de Cuba

L’Hotel Nacional de Cuba est inauguré, lors d’un bal entré dans la légende, le soir du 30 décembre 1930. 
Il est malheureusement bombardé trois ans plus tard, lors d’une révolte civile. Il parvient néanmoins à demeurer un hôtel fabuleux et va, au cours du 20ème siècle, accueillir de nombreuses célébrités qui assureront son statut d’emblème national. La liste est longue mais on peut notamment citer Frank Sinatra, Ava Gardner, Winston Churchill, Marlon Brando, Walt Disney, Vladimir Poutine et Kevin Costner. Du lourd!
Dans les années 1950, il sera même privatisé pour un sommet de la mafia !
Ce monstre sacré reste, encore aujourd’hui, l’une des figures architecturales de la capitale, mélangeant l’art déco, le néo-colonialiste et le néo-classique, mais également au travers de ses murs chargés d’histoire.
Distinction et classe font la renommée de cet établissement qui a su conserver l’élégance et l’esprit des années 1930.
Même si vous n’y logez pas, faites comme nous, baladez-vous dans le hall de l’hôtel et surtout dans le jardin à l’arrière qui surplombe la mer. Magnifique !

Hotel Nacional de Cuba La Havane

Callejon de Hamel

C’est une habitante du quartier qui nous l’a fait découvrir.
On marche tranquillement quand une dame, au visage tanné par le soleil, nous aborde. Elle nous propose de venir avec elle pour découvrir un lieu unique. Pas vraiment effrayés, on décide de la suivre.
C’est LA rue la plus déjantée de La Havane. 200m d’explosion de couleurs, entièrement piétonniers, vous y trouverez toute sorte d’objets bizarres formant entre eux un ensemble détonnant.
Simple ruelle, comme son nom l’indique, le Callejon de Hamel se trouve entre les rues Aramburu et Hospital, près d’une artère importante de La Havane, San Lazaro.
C’est un lieu enchanté, transfiguré par l’art. Les peintures murales couvrent même les immeubles environnants, pour préserver l’harmonie de l’ensemble. Toutes les sculptures ont été faites avec du matériel de récupération, recyclé.
On prend le temps de s’imprégner de l’atmosphère, un mojito à la main. Notre petite guide cubaine d’un jour n’ayant pas perdu le nord, elle nous réclame un verre, qu’on prend plaisir à partager avec elle.

Callejon-de-Hamel-La-Havane-Cuba
Callejon-de-Hamel

Où mange-t'on ?

Au niveau des restaurants, vous commencez maintenant à nous connaître, on ne peut pas s’en passer. On est décidés à bien manger et à découvrir les spécialités cubaines. En grand amateur de rhum, Julien se fait également un plaisir de déguster la crème des Mojitos et autres Cuba Libre à longueur de journée et ce, à des prix défiants tout ce qu’on connaît en Europe (entre 2,5€ et 4€ ) ! 🙂 Aucune raison de se priver!
Pour commencer par un verre, on vous conseille la terrasse d’El patio, sur la place de la Cathédrale. Le mojito est divin et les vieilles pierres qui vous entourent vous plonge dans la vieille Havane.
Pour le plat de résistance, voici les endroits que nous avons testés :
Donde Lis : cuisine typique, serveurs agréables, on y est allés 2 fois sur une semaine, tant ça nous a plu.
Esto no es une café : on y va davantage pour le cadre sympathique de la terrasse au bout d’une petite ruelle en cul-de-sac, que pour sa grande cuisine.
O’Reilly 304 : pensez à réserver, c’est tout le temps bondé. La preuve qu’on y mange bien. Conseil : testez les croquettes ibériques, un régal!
Pour terminer en beauté ou pour « chiller » en plein après-midi, posez-vous au Sia-kara bar. L’endroit est cosy, mêlant esprit cubain et modernité.
Dans l’ensemble, soyons honnêtes, la cuisine de La Havane ne nous a pas laissés un souvenir impérissable. Il y a moyen de bien manger mais sans jamais tomber dans l’extase.
Faites-nous part de vos impressions et laissez-nous vos bonnes adresses. 😉

Une semaine au paradis

Après une belle semaine à La Havane, on a donc prévu de passer une semaine au paradis, le long d’une plage de sable blanc et cocotiers, l’eau couleur émeraude et les cocktails pour seuls compagnies.
Comme on vous le disait, le problème est que notre bel hôtel 5 étoiles se trouve à plus de 800km de la capitale.
Pour l’aller, on trouve un trajet en bus de nuit via la compagnie Viazul. Pour tout vous dire, on s’attendait à pire au niveau du trajet. Après avoir voyagé quelques fois avec Greyhound aux Etats-Unis, on passe plutôt un bon voyage et on arrive même à dormir quelques heures. On arrive à Holguin tôt le lendemain et les vacances peuvent commencer ! 🙂
L’endroit est magique, les photos parlent d’elles-mêmes.
Pour le retour, on trouve un vol intérieur d’une heure pour rejoindre La Havane et ainsi prendre notre avion direction la Belgique.

Piscine Holguin Cuba
Holguin Cuba
Comments (0)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *