Conduire aux U.S.A.

On a remarqué pas mal d’inquiétude dans les yeux de nos connaissances quand on a parlé de la location de voiture pour traverser les USA.
Sous-entendu : «c’est dangereux de conduire là-bas, le code de la route est totalement différent, il y 15 bandes sur les autoroutes, ils conduisent tous des Hummer, les motards roulent sans casque, il y a des routes interminables où on ne croise personne et sans pompe à essence sur des centaines de kilomètres… »
Bref, tous les clichés réunis. Les séries TV font bien leur boulot, quand on les écoute.

On va commencer par rétablir certaines vérités… ou pas

Routes Ouest USA

Premièrement, on doit bien reconnaître que les Américains sont effectivement fans des Hummer et des gros 4X4 dans lesquels ils sont bien souvent seuls et sans avoir à transporter le moindre outil encombrant.
Il faut dire que niveau écologie, il y a encore beaucoup d’efforts à fournir. Ça pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un article.
Concernant les autoroutes, c’est vrai qu’au début c’est impressionnant : avoir 6 bandes (on peut avoir 6 bandes mais pas 15, sorry les Tuche) à côté de la sienne et pouvoir se faire dépasser par la droite et par la gauche nous semble bizarre mais si chez nous c’est une infraction, ici, c’est tout à fait normal.
Ils partent du principe qu’on garde sa bande tant qu’on le peut et c’est finalement une logique comme une autre.
Enfin, si vous êtes deux ou plus dans la voiture et qu’il y a beaucoup de trafic, n’hésitez pas à vous déporter sur la bande express, à l’extrême gauche. Bon parfois, ça ne change rien, elle est aussi bouchée que les autres.
Mais tout ceci vaut uniquement pour les mégalopoles, vous ne verrez jamais 6 bandes dans une ville moyenne des U.S.A.

Concernant la vitesse, je dirais que dans l’ensemble, une fois qu’on a compris le principe, les Américains ne sont pas vraiment des fangios.
Certes, ils peuvent dépasser de part et d’autre et ont parfois tendance à être un peu au-dessus des limitations mais sans être dans l’excès. On n’a d’ailleurs pas vu un seul contrôle de vitesse ni radar.
Il semblerait que les seuls qui puissent donner ce genre d’amende (to fine en anglais) soient les policiers en constatant directement l’infraction.
En tout cas, c’est ce qu’on nous a dit mais on n’en a jamais vu et pourtant, on en a fait de la route.
Pour ce qui est du code de la route, on ne l’a pas trouvé si différent que ça.
Malgré tout, quelques constats sont à épingler :

Les différences par rapport à chez nous

Le panneau STOP

Parfois, c’est juste une écriture au sol.
Si chez nous on ne marque pas l’arrêt systématiquement, tout au plus on se contente de ralentir et repartir si la vue est dégagée, il n’en va pas du tout de même aux Etats-Unis.
Ils respectent TOUJOURS le stop et s’arrêtent d’office.
Aucune exception à cette règle, même en plein désert ou avec une vue imprenable à un km à gauche comme à droite.
Bon à savoir parce que, quand vous vous trouvez derrière un américain et que vous, vous pensez simplement ralentir, lui, il s’arrête et seulement là il se demande s’il y a une voiture à l’horizon, pas avant.

Panneau Stop Key West Floride

Le feu de signalisation

Duval Street Key West Floride

La chose qui nous a vraiment semblé étrange, c’est sans conteste de voir des automobilistes tourner à droite à un feu rouge.
En effet, ici quand vous êtes à l’arrêt à un feu rouge et que vous êtes sur la bande à l’extrême droite (la plupart du temps seulement destinée à aller à droite et parfois aussi tout droit) et uniquement si vous tournez à droite donc, vous pouvez, après avoir constaté qu’aucune voiture ne soit sur votre trajectoire à ce moment, démarrer et tourner.
Au début, on n’osait pas et on se faisait klaxonner.
En général, après une moyenne de 4-5 coups, on finissait par démarrer, hésitants.
Maintenant, on conduit comme de vrais Américains, on vérifie qu’il n’y a pas de voiture à l’horizon et on tourne.
Parfois, on klaxonne celui devant nous qui ne le fait pas, ces touristes quand-même ! 😉

Le comportement des conducteurs

Oui les Américains klaxonnent mais non, ils ne sont pas énervés pour autant.
Chez nous quand quelqu’un s’impatiente et qu’il en arrive au coup de klaxon, c’est parce qu’il en a marre et s’énerve, aux U.S.A., la plupart du temps, c‘est pour attirer ton attention (au feu de signalisation qui vient de passer vert par exemple).
Même quand un excité derrière nous klaxonne 10 fois d’affilée et qu’on a hâte qu’il nous dépasse pour pouvoir le regarder dans le blanc des yeux en mode « t’as un problème mec ? » he ben il passe à côté, sans même te jeter un regard, pas du tout excédé, il est déjà passé à autre chose.

La priorité de droite

Elle n’existe pas aux U.S.A.
Mais comment font-ils me direz-vous ?
Hé bien lors d’un croisement, c’est celui qui est arrivé en premier qui repart.
Oui, comme vous le lisez.

On se disait que ça devait créer bien des conflits et des accidents mais en fait, on constate que non.
Tout le monde respecte ça à la lettre, quitte à laisser passer l’autre dans l’hésitation et pas de quoi tergiverser.

Rouler en moto

Enfin et une bonne fois pour toute, non le port du casque moto n’est pas obligatoire dans tous les états. A vous de vous renseigner où vous pouvez faire le vrai motard, Américain pur jus au volant de sa Harley, barbe au vent et bandana sur la tête.
Mais ne perdez jamais de vue qu’il peut vraiment vous sauver la vie et pour avoir vu un accident de moto juste devant nous dans l’Ouest, on ne peut que vous conseiller de penser à votre sécurité parce que ce n’est vraiment pas beau à voir.

Silverton Colorado

Encore une chose : dans l’Ouest, il est vrai qu’il est plus rare de rencontrer d’autres automobilistes et encore moins de stations essence.
Alors, ne faites pas comme nous, anticipez. On a eu de la chance mais niveau prévoyance, on repassera.

Pour conclure, je dirais que certaines choses ne sont ni meilleures ni moins bien, juste différentes.
Renseignez-vous bien et soyez prudents.
Mais surtout, prenez votre pied, rien ne vaut la sensation de liberté au volant de votre voiture dans l’Ouest américain.
Tout le monde devrait ressentir ça un jour.

Comments (0)

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

error

Vous voulez être tenus au courant des dernières news ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Follow by Email
Facebook
YouTube
Instagram